Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

CITE/prime de transition énergétique MaPrimeRénov

Pour aider les ménages à financer leurs travaux de rénovation écologique de leur logement et en particulier toutes les interventions qui s’inscrivent dans une logique de transition énergétique, il existe des aides adaptées. C’est le cas de l’aide travaux transition énergétique anciennement appelée « crédit d’impôt pour la transition écologique » (CITE). Une aide remplacée depuis 2021 par le dispositif MaPrimeRénov’. Voici tous les détails de cette aide travaux à destination des particuliers.

L'aide MaPrimeRénov pour une rénovation écologique

Qui peut bénéficier de MaPrimeRénov’ ?

L’aide travaux MaPrimeRénov’ n’est pas accessible à tous les ménages. Il faut en effet respecter des conditions relatives au logement, mais aussi effectuer des travaux d’une certaine nature.

En ce qui vous concerne, vous devez obligatoirement être propriétaire occupant. Le bénéfice de cette aide MaPrimeRénov’ n’est pas conditionné à un niveau de revenus. Toutefois, les ressources sont prises en compte pour déterminer le montant de l’aide. Pour les ménages les plus modestes, l’aide travaux MaPrimeRénov’ sera en toute logique plus élevée.

À savoir : Le barème pris en compte pour évaluer vos ressources diffère selon que vous habitiez en province ou en Île-de-France. À chaque fois, quatre niveaux de revenus sont définis. Pour connaître à quelle catégorie vous appartenez, vous devez prendre votre revenu fiscal de référence.

D’autres conditions s’appliquent à votre logement : celui-ci doit avoir été construit depuis au moins deux ans et constituer votre résidence principale. Il n’existe en revanche pas de différenciation selon que vous soyez propriétaire d’une maison individuelle ou d’un logement collectif. Dans tous les cas, vous avez le droit à cette aide travaux MaPrimeRénov’.

Tous les travaux de rénovation énergétique ne permettent pas d’accéder à l’aide MaPrimeRénov’. Une liste exhaustive de tous les équipements et types de travaux qui donnent droit à l’aide existent. Elle peut être consultée sur le site du service public. On y trouve par exemple la pose d’un chauffe-eau thermodynamique, d’une pompe à chaleur air-air, l’isolation des murs par l’intérieur ou par l’extérieur ou encore le déploiement d’un système de chauffage solaire.

Montant de l’aide transition énergétique

Il n’existe pas un montant unique par type de travaux. Tout dépend en réalité de la nature des travaux réalisés, de la somme totale engagée ou encore de votre niveau de revenus. Pour simuler le montant auquel vous pouvez prétendre et avoir une idée de la prime finale que vous percevrez, vous devez vous rendre sur le site de l’Agence de la transition écologique (ADEME).

Vous y trouverez le forfait disponible selon la nature des travaux en fonction de votre niveau de revenus. Ainsi, commencez par déterminer grâce à votre revenu fiscal de référence si vous êtes catégorisé comme ménage éligible à l’aide MaPrimeRenov’ Bleu, MaPrimeRenov’ Jaune, MaPrimeRenov’ Violet ou encore MaPrimeRenov’ Rose.

Il est possible de cumuler ce dispositif avec d’autres aides pour financer vos travaux. Les Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) versés directement par les fournisseurs d’énergie, les aides des collectivités locales ou les aides d’Action logement peuvent se cumuler avec MaPrimeRenov’.

À savoir : Tous les travaux de rénovation énergétique concernés par les dispositifs bénéficient d’un taux de TVA réduit à 5,5 %.

Comment demander l’aide MaPrimeRénov’ ?

Pour vérifier si vous êtes éligible au dispositif d’aide travaux et effectuer votre demande, tout se passe sur le site de l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Vous devez créer votre compte sur le site et ensuite accéder dans votre espace personnel au formulaire de demande pour l’aide MaPrimeRénov’.

Vous devez effectuer votre demande avant de lancer les travaux. Ceux-ci ne doivent en aucun cas être lancés avant d’obtenir le feu vert. Il existe une exception, notamment dans le cas où les travaux ont été initiés à la suite de dommages.

Pour que les travaux soient éligibles à la prime de transition énergétique, ils doivent obligatoirement être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Sachez que vous ne percevrez l’aide qu’après la livraison des travaux en transmettant la facture du professionnel mandaté. La somme sera versée sur votre compte bancaire au maximum dans les quatre mois qui suivent la date d’achèvement des travaux, sous réserve que la déclaration soit effectuée dans la foulée.

Nos autres guides sur la rénovation écologique :

Bouton retour en haut de la page