Jannah Theme License is not validated, Go to the theme options page to validate the license, You need a single license for each domain name.

Quelles aides financières pour l’isolation thermique des murs par l’extérieur ?

En choisissant d’isoler par l’extérieur les murs de sa maison, on opte pour un moyen efficace de réduire son empreinte environnementale et de diminuer ses factures d’énergie. C’est une des meilleures solutions pour supprimer les ponts thermiques d’un logement et éviter le gaspillage de chauffage. L’ITE (isolation thermique des murs par l’extérieur) est relativement onéreuse, mais on peut profiter de plusieurs aides de l’État pour réduire le cout de ces travaux. Dans cet article, nous faisons le point sur les différentes subventions qui existent (MaPrimeRénov’, CEE, TVA à taux réduit) pour faciliter le financement d’une isolation des murs par l’extérieur.

Les aides pour une isolation des murs extérieurs

L’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE), combien ça coûte ?

Le principal inconvénient de l’isolation thermique des murs par l’extérieur, c’est son cout. Nous vous présentons ci-dessous les prix moyens pratiqués dans le secteur de la construction :

  • ITE sous enduit (la plus fréquente) : entre 25 € et 80 € par m²
  • ITE sous bardage PVC : entre 20 € et 80 € par m²
  • ITE sous bardage bois : entre 30 € et 65 € par m²
  • ITE sous bardage composite : entre 40 € et 110 € par m²
  • ITE sous bardage métallique : entre 40 € et 140 € par m²
  • ITE sous vêture : entre 70 € et 170 € par m²

Les tarifs présentés ci-dessus n’incluent que les matières premières : il convient d’ajouter entre 50 € et 100 € par m² pour la pose.

Au sein d’une même technique d’isolation, on trouve donc des tarifs variants amplement ! Les différences constatées proviennent du prix de l’isolant et de l’épaisseur nécessaire pour obtenir la résistance thermique escomptée. D’une manière générale, à surface égale, il sera plus couteux d’isoler un logement dans le nord de la France ou en zone montagneuse que sur la Côte d’Azur.

L’isolation des murs par l’extérieur est source d’économies

Il ne faut pas voir l’isolation des murs par l’extérieur comme une dépense de plusieurs milliers (voire dizaine de milliers) d’euros, mais comme un investissement sur le long terme. Une fois installée, cette carapace isolante va grandement améliorer les performances énergétiques de la maison et offrir un air intérieur plus chaud l’hiver et plus frais l’été, engendrant d’importantes économies de chauffage, de ventilation et de climatisation.

L’Agence Nationale de l’Habitat a fourni, à titre indicatif, les économies moyennes annuelles pour une maison de 100 m² dotée d’un système de chauffage de 15 ans :

  • Chauffage gaz : 443 € par an
  • Chauffage électrique : 596 € par an
  • Chauffage fioul : 656 € par an

Il ne faut pas oublier que l’isolation des murs par l’extérieur permet aussi d’augmenter nettement la valeur du logement, en lui permettant d’atteindre un DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) de haut niveau. Dans toutes les annonces immobilières, les vendeurs ont pour obligation d’indiquer cet indice. Les acheteurs sont davantage attirés par un bâtiment qui consomme peu d’énergie et dont la façade a été rénovée récemment.

Les aides financières pour réaliser l’isolation des murs par l’extérieur

Malgré les économies d’énergie générées, l’investissement initial d’une ITE peut freiner les ménages les plus modestes. Il existe heureusement un panel d’aides financières prenant la forme de primes ou encore de prêts bancaires permettant à tous les foyers français d’entamer avec plus de sérenité la réfection de leur isolation.

MaPrimeRénov’, la principale aide pour l’isolation d’un mur extérieur

Pour rénover sa maison en isolant ses murs par l’extérieur, c’est à MaPrimeRénov’ que l’on pense en premier. Depuis 2021, ce dispositif a été étendu à tous les propriétaires de logements construits depuis plus de deux ans et il remplace dorénavant l’ancien CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique). Il concerne également les propriétaires bailleurs ainsi que les copropriétés.

Le montant de MaPrimeRénov’ varie selon les types de travaux et le niveau de revenus du foyer. Pour différencier les ménages, le dispositif prévoit 4 barèmes de couleurs : bleu (revenus très modestes), jaune (revenus modestes), violet (revenus intermédiaires) et rose (revenus aisés). Ces barèmes sont très facilement accessibles depuis le site internet officiel de MaPrimeRénov’. N’hésitez pas à consulter les revenus fiscaux de référence indiqués pour déterminer votre couleur et donc le montant de votre prime.

Pour ce qui est de l’isolation des murs par l’extérieur, la prime forfaitaire MPR est actuellement de 15 € par m² pour les ménages les plus aisés, 40 €/m² pour les ménages intermédiaires, 60 €/m² pour les revenus modestes et 75 € par m² pour les ménages les plus précaires.

Vous pouvez effectuer votre demande de prime très facilement depuis le site internet susmentionné.

Les Certificats d’Économie d’Énergie et la prime énergie pour l’isolation des murs par l’extérieur

Les CEE, ou Certificats d’Économie d’Énergie sont un autre instrument lié à la politique de maitrise de la demande énergétique dans le secteur résidentiel. Ils sont attribués par certaines grandes entreprises (fournisseurs d’énergie, spécialistes de la construction et du diagnostic énergétique) et accessibles à tous dès lors que l’on entreprend des travaux de rénovation. Plus le chantier est performant énergétiquement, plus les CEE générées sont importantes. Les entreprises de l’énergie peuvent alors vous proposer de racheter ces CEE, en échange d’une prime énergie.

L’aide pour l’isolation des murs par l’extérieur est particulièrement élevée du fait des très bonnes performances énergétiques liées à ce type d’isolation. La prime énergie est définie en fonction des conditions réelles du chantier et des revenus, mais on peut estimer son montant entre 15 et 40 €/m², une prime qui est cumulable avec MaPrimeRénov’ !

En demandant simultanément les deux aides pour l’isolation d’un mur extérieur, vous pouvez donc prétendre à une indemnisation allant jusqu’à 110 €/m² si vos revenus sont modestes !

La TVA réduite à 5,5 %

Tous les projets de rénovation immobilière pris en charge par MaPrimeRénov’ bénéficient d’une TVA à taux réduit de seulement 5,5 %. Il n’y a aucune démarche nécessaire pour en profiter, l’entreprise reconnue RGE qui réalise les travaux établira automatiquement une facture avec la TVA à 5,5 %.

Connaitre à l’avance le montant des subventions grâce à Simul’Aid€s

Au vu de la variété des primes existantes et des critères à respecter pour en bénéficier, l’État a mis en place un outil en ligne pour simuler le montant des subventions selon la situation de chacun. Accessible sur la page faire.gouv.fr, Simul’Aid€s est un instrument anonyme et gratuit qui permet de présenter son profil et ses projets pour vérifier l’existence d’aides correspondantes.

Dans tous les cas, il est important de respecter la règle suivante pour mettre toutes les chances de votre côté : ne signez jamais un devis avant de l’avoir présenté aux organismes d’aides compétents !

Retrouvez tous nos guides sur l’isolation thermique des murs par l’extérieur :

Bouton retour en haut de la page