L’isolation thermique d’un sol en béton

La base des logements est constituée d’une dalle en béton, qui lie les fondations avec le reste de la maison. L’objectif premier d’un sol en béton est d’éviter que l’humidité et la fraicheur de la terre ne soient transmises à l’intérieur du bâtiment. Cependant, le béton est un très mauvais isolant thermique. Pour cela, on doit ajouter à la dalle en béton une épaisseur de matériau isolant. Suivez notre guide pour savoir comment isoler thermiquement un sol en béton, en fonction des caractéristiques de votre bien immobilier.

Isolation d'un sol en béton

L’isolation thermique des sols : que dit la règlementation ?

Dans le domaine de la construction immobilière, c’est la règlementation thermique qui fixe les objectifs de performance énergétique. Cette règlementation thermique détermine la performance globale que doit atteindre le bâtiment, sans contraindre à utiliser un matériau en particulier ni définir une valeur minimale de résistance thermique des parois. La RT 2012, en vigueur jusqu’à fin décembre 2021, spécifie que les logements doivent atteindre un seuil de consommation d’énergie primaire inférieur à 50 kWh/m²/an, qui correspond au label BBC : Bâtiment Basse Consommation.

En janvier 2022, la RT 2012 est remplacée par la RE (règlementation environnementale) 2020. Dorénavant, les constructeurs devront livrer des logements dont la consommation d’énergie primaire est inférieure à 0 kWh/m²/an ! Tous les nouveaux bâtiments résidentiels doivent donc être à énergie positive. Pour parvenir à atteindre cet objectif, il faut nécessairement isoler thermiquement le plancher, pour éviter de gaspiller l’énergie du chauffage.

La RE 2020 ne concerne que les nouvelles constructions, elle ne s’applique pas aux logements existants. Les propriétaires de maisons anciennes sont donc libres de décider quand ils souhaitent rénover l’isolation thermique de leur résidence.

Pourquoi isoler un sol en béton ?

Comme indiqué précédemment, en construction neuve, l’isolation thermique des sols est un prérequis pour atteindre les objectifs de la RE 2020. En rénovation, elle permet d’améliorer sensiblement les performances énergétiques d’un logement et sa note de DPE. Après la toiture et les parois verticales, le plancher représente jusqu’à 10 % des déperditions de chaleur d’une maison mal isolée.

En rénovation, la pose d’un isolant thermique sur une dalle béton réduit les ponts thermiques et conserve donc mieux la chaleur à l’intérieur. Elle diminue aussi les nuisances sonores et permet de faire des économies au niveau des factures de chauffage. Lorsqu’un plancher chauffant est installé, l’isolation de la dalle béton doit être une priorité pour optimiser l’efficacité du chauffage par le sol.

Comment isoler un sol en béton ?

En construction neuve, l’isolation d’une dalle béton est une procédure assez simple, dont le surcout est relativement accessible. On respecte alors la procédure suivante :

  • Sur le terrain plat et préparé, on dépose une épaisseur de sable.
  • On pose ensuite une couche de polyane (un film transparent en polyéthylène). Cela permet d’éviter les remontées d’humidité depuis la terre.
  • On pose une couche d’isolant (souvent, un panneau de polystyrène ou de polyuréthane).
  • On installe le treillis métallique sur l’isolant, puis on coule l’ensemble dans du béton.

En rénovation, l’isolation thermique d’une dalle béton est plus complexe. Elle dépend de la configuration du logement. Lorsque l’espace présent sous la dalle (le vide sanitaire) est suffisant, on pose l’isolant par-dessous. Si le vide sanitaire est trop réduit ou que la maison est construite en terre-plein, on ne peut qu’isoler par-dessus.

Isoler un sol en béton par-dessous

En rénovation, l’isolation d’une dalle béton par-dessous est la méthode la plus simple. Il suffit alors de venir fixer un isolant (par collage ou grâce à des chevilles), directement sur la face inférieure de la dalle.

Lorsque la face inférieure de la dalle est plane et propre, on y applique un isolant en panneaux. Si la face inférieure est voutée ou si sa surface est irrégulière, on préfère la mousse de polyuréthane expansée. Cet isolant synthétique très efficace adhère à tous les supports et gonfle naturellement. Ainsi, il couvre toutes les aspérités et supprime la présence de ponts thermiques.

Attention : en isolation de la dalle par-dessous, il convient de s’assurer que l’ajout d’un isolant ne va pas boucher les entrées d’air présentes de part et d’autre de la dalle. Ces ouvertures sont essentielles pour ventiler le bas du plancher et éviter l’accumulation d’humidité.

Isoler un sol en béton par-dessus

L’isolation d’une dalle béton par-dessus requiert davantage de travail. Tout d’abord, il faut libérer totalement la surface du mobilier pendant toute la durée des travaux. Les occupants du logement ne peuvent pas y accéder pendant plusieurs semaines.

Il faut ensuite retirer le carrelage ou le parquet présent en couverture. On pose alors un isolant au sol et on peut le recouvrir avec une bonne épaisseur de chape.

Un autre procédé consiste à couler directement une chape isolante sur la dalle. La chape est alors mélangée avec des billes de polystyrène. Cette technique est légèrement moins efficace que la précédente, mais elle est plus économe et moins épaisse.

Quelle que soit la méthode appliquée, en isolation de dalle par le dessus, il est nécessaire de découper les bas de portes pour les ajuster au niveau de la nouvelle chape.

Quel isolant choisir pour isoler un sol en béton ?

Les matériaux isolants à privilégier pour rénover une dalle béton sont généralement d’origine synthétique. Le polystyrène et le polyuréthane répondent parfaitement à ce besoin :

  • Leur conductivité thermique est très faible, ce qui réduit l’épaisseur de produit nécessaire.
  • Ils offrent une bonne résistance à la compression, ce qui permet de supporter le poids de la chape et du mobilier.

Ils sont légers et bien connus des entreprises de construction et de rénovation.

Retrouver tous nos autres guides sur l’isolation thermique du sol :