Plancher qui craque : comment y remédier ?

plancher qui craque

Un plancher qui craque n’est jamais une bonne nouvelle vu que cela peut avoir de nombreux impacts au sein de votre habitation. Mis à part le confort, il se pourrait que le plancher finisse par céder au fur et à mesure que le problème persiste ou ne se détériore trop, vous obligeant à engager de lourds travaux de rénovation. Pour mieux cerner le sujet, nous allons voir ci-après les points importants concernant le plancher.

Quelques points à savoir avant de poser un plancher

Pour ne pas avoir un plancher qui craque, le mieux est de prendre certaines dispositions lorsque vous décidez de rénover une maison. La première chose à faire est de vérifier le taux d’humidité du sous-plancher ainsi que des lattes dans la pièce dans laquelle vous comptez intervenir. Notez bien que les bois humides ont tendance à se gonfler quelques mois ou années après la pose.

Vérifier l’espacement

Il est fortement recommandé d’assurer l’espacement des clous ou des agrafes qui tiennent le parquet. Cela est aussi valable pour le renforcement. La méthode d’installation des lattes reste un point essentiel pour prévenir le craquement du plancher. Ajouté à cela, vous pourriez vérifier la distance qui sépare les vis de soutien au niveau des axes des solives. En prenant en compte ces éléments, vous aurez de fortes chances de prévenir le craquement du plancher.

Quelles sont les principales causes du craquement d’un plancher ?

Dans la majorité des cas, un plancher qui craque est causé par l’âge. Notez bien qu’un vieux plancher est souvent doté de grandes lames posées avec les solives en bois. Ainsi, la pression générée sur les lames à chaque passage causera le bruit de craquement. Cela est dû au fait que les lames vont se courber et causer certains frottements. Plus, une lame est grande, plus elle peut craquer facilement vu qu’elle se courbera facilement. En outre, les frottements peuvent aussi se manifester au niveau des lames de bois et les solives. Dans ce genre de situation, la fixation à tendance à céder.

D’autres situations peuvent aussi causer le craquement du plancher. Vous pourriez être en face d’un support mal fixé ou qui n’a plus les mêmes propriétés mécaniques qu’au début de la pose. Viennent s’ajouter à cela les irrégularités au niveau du sous-plancher. Il se pourrait tout simplement que les matériaux de ce dernier ne s’adaptent pas à la situation. Pensez aussi à vérifier les lattes du plancher vu que celles-ci peuvent ne pas se fixer correctement. Un plancher qui craque peut aussi être causé par un problème d’humidité ou un cas contraire.

plancher qui craque

Au cas où vous auriez un plancher qui craque, évitez avant tout de faire un traitement avec de l’huile. En plus de ne pas régler le problème de craquement, cela affectera aussi la durée de vie de votre parquet surtout si ce dernier est assez vieux. La cire de bougies est aussi à proscrire vu qu’elle peut causer un incendie à tout moment tout en incompétente.

Comment faire face à un plancher qui craque à cause d’un impact ?

Vous devrez commencer par déterminer la nature du plancher. Si vous avez du bois franc, il ne faut pas se précipiter à passer à la vitesse supérieure du premier coup. Commencez alors par mouiller un chiffon que vous placerez au niveau du plancher qui craque. Chauffez ensuite un fer à repasser et passez-le dessus. Vous verrez par vous-même que l’interaction entre la chaleur et l’humidité gonflera le bois et finir par affaiblir le degré de l’impact. Si la situation est grave, alors, vous devriez procéder à un ponçage du plancher. Cela nécessite l’application d’un vernis ou de cire.

Comment faire avec un sol stratifié ?

Si le sol est stratifié, il ne faut en aucun cas réaliser un ponçage afin de ne pas aggraver la situation. La meilleure option est de boucher les impacts avec un produit adéquat. Vous pourriez par exemple opter pour une pâte à bois dont la couleur est la plus proche du plancher. Pour éviter d’autres problèmes, pensez à demander l’intervention d’un professionnel dans le domaine.

Comment éviter que le plancher ne craque ?

Il est tout à fait possible d’éviter un plancher qui craque à condition de faire les choses correctement. D’abord, vous pourriez vous servir d’un talc qui ne vous demandera pas beaucoup de somme. En outre, vous devez prendre en compte le fait que cette première solution ne dure pas longtemps. Concernant l’intervention en question, il vous est recommandé de dégager les meubles avant d’appliquer le produit en saupoudrant le plancher. Pour une bonne application, il ne faut pas hésiter à vous servir d’un balai qui vous servira à déposer parfaitement le talc à travers chaque lame du plancher. Vous pourriez même aller jusqu’à faire des va-et-vient dans la pièce cible pour que la couche de talc se pose bien. D’un autre côté, vous pourriez aussi visser fortement les lames au niveau des solives ou des lambourdes. Le mieux est que vous puissiez frapper les lames avec vos doigts jusqu’à ce que celles-ci sonnent creux. En cas de besoin, vous serez amené à démonter le parquet tout en faisant attention à ce qu’il soit fixé correctement après l’intervention. Le but est que le plancher ne craque pas en quelques années malgré l’âge.

Le point sur le joint de dilatation

Un autre cas qui pourrait causer ce genre de problème concerne le manque de joint de dilatation. Ce genre de situation peut parfaitement apparaitre même si le plancher est bien sec. Pour enlever ou réduire le bruit, il suffit de faire un ponçage du plancher. Sinon, vous pourriez tout simplement refaire le joint en prenant en compte l’étendue des dégâts. Dans tous les cas, prenez le temps de bien aérer la pièce surtout dans la journée pour que le bois de votre plancher puisse respirer efficacement. Il faudra aussi faire attention aux fuites d’eau. Effectivement, ce genre de situation peut favoriser le craquement de votre plancher. Si par hasard, l’humidité finit par gondoler le sol dans la pièce, mais que vous n’avez pas encore le budget nécessaire pour anticiper le problème. Pensez à booster la température de votre appareil de chauffage. Cette action va sécher rapidement le plancher pour se remettre dans son état initial. Vous pourriez vous servir d’un déshumidificateur en cas de besoin.

Étiquettes: