Comment vitrifier un parquet très simplement ?

vitrifier parquet

Est-il possible de vitrifier un parquet ? Comment faire ? Quelles sont les conditions à respecter pour réussir la vitrification d’un parquet ? Autant de questions qui nous ont poussés à rédiger ce guide. Vous devriez avoir plus de facilité à exécuter ce type de travaux de rénovation après avoir lu cet article. Suivez le guide !

Une intervention qui nécessite une bonne préparation du parquet

Lorsque vous souhaitez rénover une maison, vous vous êtes souvent demandé comment vitrifier un parquet. Sachez dorénavant que cela commence toujours par une bonne préparation de la zone d’intervention. Pour cela, il est primordial de vérifier la nature du plancher en question. Sachez alors qu’un parquet en bois massif ou contrecollé neuf doit être dépoussiéré correctement avant de le poncer avec une ponceuse pour parquet de grain 120. Par ailleurs, un vieux parquet nécessite un ponçage « à blanc » en vous servant d’une ponceuse avec un grain 40 ou 60, mais aussi 100. En outre, il n’est pas bon de se servir d’un produit de décapage pour ce genre de parquet.

Les différents types de parquets

Vous disposez d’un parquet stratifié ? Dans ce cas, vous n’aurez plus besoin de le poncer. Par contre, vous aurez à vous servir d’un vitrificateur adapté à la nature du sol pour donner une seconde vie à votre plancher tout en augmentant son niveau de protection. Avec un parquet exotique de nature gras, vous aurez besoin d’acétone pour le dégraisser. Il vous est aussi possible d’appliquer une sous-couche pour garantir la durée de vie de l’installation. Enfin, vitrifier un vieux parquet traité avec de l’huile de lin n’est pas une bonne idée. Cela favorisera à coup sûr le décollement du vitrificateur. Ainsi, il est recommandé de choisir une finition cirée.

D’autres précautions à prendre en compte avant de commencer l’intervention

Mélanger vitesse et précipitation peut vous jouer un mauvais tour pendant la vitrification d’un parquet. Ainsi, prenez le temps de vérifier que l’humidité de la zone d’intervention ne dépasse pas les 10 %. Ajouté à cela, le chauffage doit être à l’arrêt quelques jours avant les travaux. N’oubliez pas que des risques de condensation de l’humidité peuvent apparaître dans le plancher de nature froid si celui-ci est en contact avec une source de chaleur. Par conséquent, le vitrificateur peut accumuler un retard pour sécher ou se blanchir. Viennent s’ajouter à cela un mauvais durcissement en profondeur ainsi que la diminution de sa durée de vie. D’un autre côte, cela n’implique pas que vous allez mettre la pièce à une température trop basse. Effectivement, le mieux est qu’elle varie entre 12 et 25 °C pendant l’exécution des travaux. Pensez aussi à bien ventiler chaque pièce tout en évitant l’apparition des courants d’air. Enfin, notez bien que vous pourriez teinter le parquet avant de commencer la vitrification au cas où vous le jugez nécessaire.

vitrification parquet

Les étapes de la vitrification d’un parquet à proprement parler

Pensez à bien mélanger votre vitrificateur avant de commencer l’intervention. Cela vous garantira un résultat répondant à vos attentes. Utilisez un rouleau à poil ras conçu spécialement pour la vitrification pour assurer la qualité de l’intervention. Pour cela, vous n’aurez qu’à appliquer deux ou trois couches tout en suivant le sens des fibres du bois. Notons que deux couches peuvent suffire si vous ajoutez une sous-couche sur le parquet. Respectez bien le temps de séchage de 120 minutes pour entre les couches tout en ponçant légèrement la surface avec du papier abrasif fin. En outre, le séchage entre les couches ne doit pas aller au-delà de 48 heures. Cela vous permettra d’enlever toutes les traces d’aspérités sur le bois. En outre, faites attention à ne pas abimer la couche supérieure de la vitrification. En plus de cela, il est conseillé de bien aspirer les poussières qui se trouvent sur la zone d’intervention.

Que faire si le parquet durcit ?

”Si par hasard vous êtes en face d’un parquet qui durcit, il ne faut pas hésiter à le traiter avec un « fondur » qui lui offrira plus d’étanchéité tout en durcissant les fibres. »

Alice – décoratrice d’intérieur

Ce produit s’applique à l’aide d’un pinceau et d’un spalter tout en suivant le sens des lames. Pour un bon rendu, il est recommandé de ne pas trop appuyer sur le parquet qui durcit. En outre, vous aurez surement besoin de deux couches de « fondur » pour garantir la qualité de l’intervention. Sachez aussi que vous pourriez remplacer le produit par un sous couche sans changer de procédure.

À quel moment vitrifier un parquet ?

Pour faciliter les choses, il vous est recommandé d’agir dans la journée pour la vitrification de votre parquet. Cela favorisera le durcissement et la qualité du trafic sur le sol. Par ailleurs, il est plus judicieux de ne mettre aucune couverture sur la zone d’intervention pendant les 10 jours qui suivent les travaux que ce soit une bâche de protection ou un tapis. Pensez plutôt à mettre des tampons en feutre sous les pieds de vos meubles ainsi que les sièges. Dans tous les cas, évitez à tout prix de trainer les meubles surtout s’ils sont lourds. Vous pourriez aussi poser un paillasson à l’entrée de la pièce pour protéger le parquet contre les rayures. Cela permet aussi d’enlever les traces de sables et de gravillons. Enfin, assurez-vous que la zone soit parfaitement sèche avant et après l’intervention. Vous devriez même isoler les pots de fleurs que vous comptez poser dessus.

Au final, vous ne devriez plus avoir aucun problème avec votre parquet si vous respectez bien ces points concernant la vitrification. En cas de besoin, vous pourriez toujours entrer en contact avec un professionnel. Ce dernier n’est pas obligé d’intervenir à votre place, mais se limiter à vous donner les bonnes consignes au cas où vous aurez peur de ne pas y arriver tout seul. Dans tous les cas, prenez le temps de bien dépoussiérer la zone après chaque étape pour éviter le moindre problème. Cela vous permettra aussi de voir si vous avez réussi votre coup ou non.