Économies d’énergie : voici la température idéale à laisser à la maison quand on s’absente

Par L'équipe Optireno

Economies d'énergie : voici la température idéale à laisser à la maison quand on s'absente
Partagez cet article sur votre réseau favori !

Dans un contexte où la préservation de l’environnement et la réduction de la consommation énergétique sont des sujets d’actualité, il est légitime de se demander quelle température conserver dans votre logement lorsque vous êtes absent. Que vous partiez quelques heures ou plusieurs jours, adapter le thermostat permet à la fois de réaliser des économies sur votre facture énergétique et de maintenir une qualité de vie agréable dans votre habitation. On vous propose quelques conseils pour bien ajuster la température de votre chauffage, et éviter la banqueroute en hiver !

La durée d’absence : un élément clé à prendre en compte

Il faut tenir compte de la durée de l’absence pour déterminer le réglage idéal du chauffage. En effet, selon que vous êtes absent quelques heures ou plusieurs jours, les préconisations ne seront pas les mêmes.

Absence courte : une journée ou moins

Si vous ne quittez votre logement que pour quelques heures, inutile de baisser considérablement le thermostat. Il est préférable de maintenir une température légèrement inférieure à celle habituellement recommandée pour un confort optimal, soit environ 18 °C. Ainsi, vous éviterez que la température chute trop lors de votre absence, et votre retour à la maison sera plus agréable.

Absence de longue durée : plusieurs jours ou semaines

Lorsque vous partez pour une période plus étendue, l’objectif est de maintenir une température minimale afin d’éviter les problèmes liés au froid ou à l’humidité. Dans ce cas, il est conseillé de baisser le chauffage à hauteur de 12 °C environ. Cette température permettra de garantir la qualité de votre logement et de réaliser des économies d’énergie considérables.

L’isolation de votre habitation : un facteur déterminant

La capacité d’un logement à conserver sa chaleur intérieure dépend en grande partie de la qualité de son isolation thermique. Ainsi, avant de décider de la température à laquelle vous allez laisser votre chauffage pendant votre absence, il est essentiel de connaître les performances énergétiques de votre habitation.

Une bonne isolation : réduire davantage le chauffage

Si vous habitez dans un logement bien isolé, il est possible de diminuer le thermostat sans craindre que la température chute trop rapidement. En effet, une bonne isolation limitera les variations de températures même lorsque le chauffage fonctionnera moins fort.

Isolation médiocre : éviter de trop baisser le thermostat

Dans le cas d’une isolation moins performante, il est préférable de ne pas réduire le chauffage de manière excessive. En effet, un logement mal isolé aura tendance à se refroidir très rapidement dès lors que le système de chauffage sera moins actif. Il faudra donc trouver un compromis entre économies d’énergie et risques liés à la chute de température.

Les solutions pour automatiser le réglage du chauffage

Pour rendre cette gestion du thermostat moins contraignante, il existe des dispositifs permettant d’automatiser le réglage de la température en fonction de vos absences. Il est important de bien choisir son chauffage pour faire le maximum d’économies.

Le thermostat programmable

Le thermostat vous permet de définir des plages horaires et des jours de la semaine durant lesquels la température de votre logement sera modifiée automatiquement. Vous pouvez ainsi programmer une baisse du chauffage lorsque vous êtes certain de ne pas être chez vous, et un retour à la température habituelle avant votre arrivée.

La régulation connectée

De plus en plus populaire, la domotique offre également des solutions intéressantes pour gérer efficacement le chauffage de votre logement. Les thermostats connectés, par exemple, sont pilotables à distance depuis votre smartphone ou votre tablette. Ainsi, même si vous n’avez pas eu le temps de programmer votre système de chauffage avant de partir, vous pouvez ajuster la température de votre maison où que vous soyez.

Récapitulatif : à quelle température laisser le chauffage en fonction de la situation ?

  1. Absence courte (moins d’une journée) : 18 °C ;
  2. Absence longue (plusieurs jours) : 12 °C ;
  3. Bonne isolation : diminution possible du thermostat ;
  4. Mauvaise isolation : éviter de trop baisser la température.

Pour préserver la qualité de votre logement tout en réalisant des économies d’énergie lors de vos absences, il est nécessaire d’adapter le réglage de votre chauffage selon la durée de votre absence et la performance énergétique de votre habitation. Sachez également qu’il existe des solutions pour automatiser cette gestion du thermostat, telles que les thermostats programmables ou connectés, et qui peuvent vous aider à réaliser de précieuses et conséquentes économies !

L'équipe Optireno