Au lieu de l’enlever, ce couple transforme une cuve à fioul en récupérateur d’eau de pluie

Par L'équipe Optireno

Au lieu de l'enveler, ce couple transforme une cuve à fioul en récupérateur d'eau de pluie
Partagez cet article sur votre réseau favori !

Vous êtes l’heureux propriétaire d’une cuve à fioul qui a rempli son rôle pendant de nombreuses années, mais il est temps de tourner la page. Que vous souhaitiez moderniser votre système de chauffage, ou simplement répondre aux nouvelles normes environnementales, il est essentiel de savoir comment gérer le démontage et la destruction de votre ancienne cuve. À ce propos, nous partagerons également le témoignage inspirant d’un couple qui a réussi à convertir leur ancienne cuve à fioul en récupérateur d’eau de pluie. Voici les étapes clés pour mener à bien cette démarche.

Mais avant cela, rappelons les obligations réglementaires qui entourent la neutralisation d’une cuve à fioul.

Réglementations et précautions nécessaires pour une ancienne cuve à fioul

Le processus de retrait d’une cuve à fioul est une tâche délicate nécessitant une expertise spécifique. Il ne s’agit pas simplement de la retirer, mais de suivre plusieurs étapes préliminaires, telles que la vidange et le nettoyage.

Conformément à l’article 28 de l’arrêté du 1er juillet 2004, l’abandon d’une cuve, qu’il soit temporaire ou définitif, doit être effectué de manière à éliminer tout risque de formation de vapeurs dangereuses. Cela implique la réalisation d’une vidange, d’un dégazage et d’un nettoyage, suivis soit du comblement du réservoir, soit de son enlèvement complet.

Mise hors service de la cuve

Avant toute chose, il est indispensable de procéder à la vidange de la cuve afin d’éliminer les résidus encore présents. Cette opération doit être réalisée par un professionnel qualifié. Une fois la cuve proprement vidée, elle sera ensuite dégazée pour garantir des conditions de travail optimales lors de son découpage et de son évacuation.

Respecter les normes environnementales

Lors du démontage d’une ancienne cuve à fioul, le respect des normes environnementales est particulièrement important. Par conséquent, il est crucial de choisir un prestataire certifié pour mener à bien cette mission.

L’alternative écologique pour votre ancienne cuve à fioul

Bien souvent, il devient inutile de conserver une cuve à fioul lorsque la chaudière fioul a été remplacée par un autre système de chauffage, moins polluant. Toutefois, dans certains cas, il est possible de donner une seconde vie à votre ancienne cuve.

Reconversion en citerne d’eau pluviale : le témoignage de Claire et Thomas

Une cuve à fioul peut être transformée en réserve d’eau pluviale pour alimenter l’arrosage du jardin, le lavage des sols ou même les toilettes. Une solution écologique et économique qui nécessite toutefois quelques travaux d’aménagement. Pour illustrer ce point, Claire et Thomas ont accepté de nous livrer leur témoignage, un couple qui a décidé de convertir leur ancienne cuve à fioul en récupérateur d’eau de pluie.

« Nous avons investi environ 3 200 euros pour la transformation, y compris le nettoyage professionnel et les modifications nécessaires pour la collecte de l’eau« , explique Claire. « Notre cuve peut maintenant stocker jusqu’à 5 000 litres d’eau de pluie. En un an, nous avons économisé environ 300 euros sur notre facture d’eau, sans parler de l’impact positif sur l’environnement. L’investissement par rapport à un simple dégazage plus neutralisation est très important, nous le savons, mais nous voyons cela comme un investissement à long terme. En plus des économies d’eau, nous réutilisons un espace enterré très intéressant pour stocker de l’eau : ça ne prend pas de place dans un jardin, et l’eau stockée est totalement protégée de l’évaporation. »

Thomas poursuit : « Nous avons eu la plus grande difficulté à trouver un professionnel capable de réaliser cette opération. Car à notre grande surprise, tous les professionnels que nous avons contacté nous ont affirmé que nous étions les premiers à faire une telle demande ! Mais en persévérant, nous avons trouvé un professionnel qui nous a proposé une solution sur-mesure. Avec avoir vidé et dégazé la cuve, il a découpé celle-ci pour y insérer une autre cuve spécifique à la récupération d’eau de pluie. En effet, la cuve à fioul étant très ancienne, les parois de celles-ci étaient imprégnées de fioul. Pour ne prendre aucun risque de contaminer l’eau, cette solution, en quelque sorte le même principe que les poupées russes, paraissait la plus adaptée.« 

« Il a fallu ensuite installer un trop plein, et relier la cuve à fioul aux gouttières. Tout cela ayant été fait sur-mesure, cela explique le coût relativement élevé. Nous ne regrettons pas : nous espérons juste que ce genre d’opération sera plus courante à l’avenir, car recycler ce type de fioul nous parait non seulement pratique, mais totalement dans l’ère du temps de réchauffement climatique et du recyclage des ressources !« 

Merci à Claire et Thomas pour nous avoir partagé leur projet, que nous espérons inspirant. Effectivement, nous espérons également que ce type de réutilisation de vieilles cuves à fioul se développera : c’est un bon moyen de lutter contre les sécheresses à répétition que nous connaissons de plus en plus fréquemment.

L'équipe Optireno