La rénovation de la porte d’entrée

Votre porte d’entrée est l’ouverture la plus importante de votre domicile. C’est le premier élément d’accueil de vos invités. Parce qu’elle permet à vous et vos convives d’entrer et de sortir de votre maison, la porte d’entrée doit, en plus de son côté esthétique garantir la sécurité de ladite maison.

Et pour un besoin d’efficacité vous devez penser à la rénover au bout d’une certaine période. Alors, des travaux de rénovation pour une porte d’entrée, bonne idée ! Mais pourquoi ? Qui peut se charger de réaliser cette opération ? Ces questions, et bien d’autres que vous vous posez toujours, trouveront réponse dans cet article !

Rénovation porte d'entrée

Tout d’abord, pourquoi rénover sa porte d’entrée ?

Le côté esthétique de la porte est certes un élément essentiel, mais il en existe d’autres, qui, lorsqu’ils font défaut, justifient une rénovation de cette porte.

Une sécurité déjà fragilisée : votre porte joue surtout un rôle protecteur de votre habitat ; ainsi au bout d’un certain temps il se peut que des fissures se présentent sur la charnière ou la serrure de votre porte en bois par exemple, qu’elle ne soit pas équipée d’une crémone ni d’un système anti-dégondage. Pour ces raisons vous devez rénover cette porte.

Une esthétique affaiblie : la porte est un l’un des éléments de la maison les plus exposés aux intempéries. Durant toute l’année, elle subit la chaleur, le froid, la pluie, le soleil. Il est donc difficile qu’elle conserve sa beauté du premier jour. La couleur qui se ternit, la peinture ou le vernis qui s’écaillent malgré l’entretien vous signalent qu’il faut la changer.

Une isolation thermique et phonique amoindrie : avec le temps qui a passé, votre porte laisse filer des courants d’air désagréables, ce qui favorise l’augmentation des déperditions thermiques de votre maison et donc votre facture énergétique. Usée, la porte devient moins isolante face au bruit. Ce sont d’autres raisons de devoir rénover cette porte.

Quelle solution adopter pour rénover la porte d’entrée ?

Vous avez le choix entre deux types de travaux pour changer votre porte d’entrée

La dépose totale : c’est la solution ultime qui consiste à se débarrasser complètement de l’ancienne porte. Les travaux sont assez complexes, nécessitent du temps (environ une journée et demie), mais sont économiques. Le dormant ancien est remplacé par un neuf. L’huisserie et le bloc porte sont changés totalement, ce qui permet de garder les dimensions initiales de passage et une bonne étanchéité.

La pose en rénovation sur bâti existant : c’est la solution la plus simple et la plus rapide. Seul le bloc porte est changé, on installe un nouveau dormant sur l’ancien et on conserve l’ancienne huisserie. Ce qui réduit la largeur de passage considérablement. Et lorsque la maison est très ancienne vous pouvez opter pour cette pose en rénovation sur mesure du bloc porte.

Qui pour réaliser la rénovation de votre porte d’entrée ?

S’il s’avère que vous possédez vous-même des qualités de bricoleur, la rénovation de votre porte pourrait être évidente. Toutefois, la rénovation d’une porte d’entrée étant une opération complexe, l’intervention d’un professionnel qualifié est nécessaire. Vous ferez ainsi appel selon le choix de votre porte au menuisier, au métallurgiste, au serrurier, ou à un aciériste.

Quelles sont les étapes des travaux ?

Qu’il s’agisse de vous ou du professionnel auquel vous aurez recours, le chantier de rénovation de votre porte d’entrée passera par les étapes suivantes :

Tout d’abord, l’ancienne porte devra être démontée. Pour cela, dévissez les charnières, retirez les poignées et les serrures de la porte qui pourront éventuellement être réutilisées.

Ensuite, le cadrage intérieur pourra être retiré. À l’aide d’une scie électrique, les deux côtés du carillon seront coupés à la même hauteur pour pouvoir retirer le cadrage dans le bas de la porte à l’aide d’un pied-de-biche. Les parois ainsi exposées seront poncées pour les rendre lisses et propres.

Puis à l’aide d’une perceuse, des nouveaux trous peuvent être rajoutés. L’ancien isolant doit à ce moment être retiré et les fils électriques bien rangés.

Le montage de la porte pourra donc commencer. En fonction de sa lourdeur, sollicitez autant de bras que nécessaire pour monter la porte à l’horizontale puis le tout à la verticale. Pour le seuil de la porte, une barre métallique plate servira pour la garder en position et un petit billot pour les finitions. L’équilibre des travaux doit être recherchée et vérifiée au fur et à mesure des avancées grâce à un mètre à bulle ou laser.

L’isolation thermique sera dès lors assurée par le remplissage des interstices restants à l’aide de fibre de verre par exemple.

Enfin, l’uniformisation des montants latéraux constitue la dernière étape. Avec les cales en bois et le niveau à bulle, vous vérifierez la droiture du tout avant de fixer le chambranle au mur extérieur et d’appliquer un joint sur le pourtour du cadre.

Quelles astuces pour bien choisir son sa porte d’entrée ?

Une fois que votre projet de rénovation de porte d’entrée est validé, l’une des équations essentielles à résoudre pour réussir cette opération reste bien sûr celle du type de matériau à choisir. Bois, PVC, aluminium ou encore acier, ils ont tous leurs avantages et peuvent complètement modifier l’apparence de votre façade. Le prix de la porte dépendra du matériel.

Toutefois, quel que soit votre choix, pensez à un matériau qui correspondra au style que vous souhaitez. Aussi, n’oubliez pas de travailler l’harmonie avec les autres menuiseries de votre habitation ! Et avant de vous décider, vérifiez bien qu’il n’existe aucune obligation imposée par un éventuel règlement de copropriété, de lotissement ou encore par les bâtiments de France ou le PLU.

Vous pourrez ainsi opter pour :

La porte en PVC : elle est très souvent conseillée pour son coût plus économique. En plus de quoi, le pvc n’a pas à rougir côté performances énergétiques et acoustiques.

La porte en acier : l’acier reste un matériau très performant et plus abordable que l’aluminium ou le bois. La porte en acier est munie de coupe-froid magnétiques, ce qui assure son étanchéité. Le coupe-froid du bas de la porte est aussi interchangeable, puisqu’il frotte toujours et risque de se détériorer.

La porte en aluminium : c’est un matériau actuel, très apprécié pour sa solidité, ses performances énergétiques mais également son large choix de finitions et d’options. Comme l’acier et le PVC, il nécessite peu d’entretien.

La porte en bois : elle vous permettra effectivement de conserver un aspect plus authentique. Mais contrairement aux autres matériaux, le bois est plus fragile et aura besoin de beaucoup plus d’entretien.

Tous nos guides en rénovation :