La rénovation électrique : un gage de sécurité

L’installation électrique est régie par la norme française NFC 15-100 qui établit des consignes et réglementations indispensables à respecter en matière de sécurité et de confort d’utilisation. En effet, la rénovation électrique devient nécessaire pour des maisons et appartements anciens ne respectant pas ou plus cette norme, augmentant ainsi le risque de danger. Dans certains cas, le remplacement partiel de certains postes ne suffit tout simplement pas lorsque le dispositif est obsolète. La rénovation des installations électriques apparait dès lors comme le moyen le plus sûr pour la bonne marche du système électrique dans vos habitations. Découvrez ci-dessous les raisons pour lesquelles les travaux de rénovation électrique sont indispensables et les différents axes qui permettront de démarrer votre plan de rénovation.

Rénovation électrique

Pourquoi refaire une installation électrique ? Les avantages

Êtes-vous propriétaire d’un logement vieillissant ? Ou alors voulez-vous aménager dans une nouvelle habitation ? Et bien nous vous recommandons fortement d’effectuer une vérification des installations. En effet, la rénovation des installations regorge d’avantages parmi lesquels :

La sécurité : les anciennes installations sont plus fines et fragiles. Les fils surchauffent plus facilement et les risques de défaillance, d’électrocution ou d’incendie sont plus importants. Par ailleurs, les anciens dispositifs ne respectent pas les normes de sécurité attendues dans les pièces humides comme la salle de bain. Beaucoup d’habitations notamment anciennes sont le plus souvent dotés d’installations vétustes, et donc en parfait déphasage avec la norme en vigueur. Une rénovation dans un tel cas s’avère indispensable. En cas de vente, un logement dont les installations ont été vérifiées trouverait facilement preneur.

La fonctionnalité : la plupart des installations datées ne supportent pas vos besoins nouveaux et n’ont pas la capacité d’utilisation de vos équipements modernes. Les nouvelles maisons sont par ailleurs équipées de bien plus de prises électriques et de sources d’éclairage qu’autrefois. Or, multiplier les multiprises sur des installations anciennes pour y brancher des appareils modernes est dangereux. Les habitations qui ne respectent pas la norme électrique ne peuvent les supporter.

La mise à niveau : l’installation électrique est un des principaux composants d’une habitation, il est donc toujours avisé de demander un contrôle et une évaluation par des professionnels. Au final, vous bénéficierez d’une mise à niveau complète incluant éventuellement un système de domotique intégré. Ce système vous apportera plus de confort et de sécurité et vous permettra de réduire vos factures d’électricité.

Les postes de dépense d’une rénovation électrique

Lors d’une rénovation électrique, il existe trois principaux postes ou la dépense se fait ressentir. Ce sont :

  • La rénovation du tableau électrique

Situé le plus souvent à l’entrée d’une habitation ou dans un garage, le tableau électrique est au cœur de la rénovation électrique de votre logement. En effet, il centralise toutes les lignes électriques en un seul point et rassemble tous les éléments liés à la sécurité. Selon le modèle, sa pose vous coûtera entre 600 et 2 000 € et sa mise aux normes de 300 à 1 200 €.

  • Le changement des prises et des interrupteurs

Vous avez besoin de prises et d’interrupteurs pour la sortie du courant et sa mise en fonctionnement. Il est d’usage chez les électriciens de conseiller d’installer le duo prise/interrupteur tous les trois mètres.

  • Le remplacement du réseau de distribution

Quelle que soit l’importance de vos travaux électriques, votre budget comptera des fils électriques, au prix de 1 à 2 € le mètre carré.

À qui faire appel pour une rénovation ?

Il existe de nombreuses habitations qui possèdent des plans d’installation électrique. Ainsi, avec le matériel adéquat et un minimum de connaissances, il est possible de refaire soi-même son installation. Cependant, l’intervention d’un spécialiste dans certains cas peut s’avérer indispensable en fonction de la complexité et l’importance de la rénovation.

Selon l’Observatoire national de la sécurité des installations électriques (ONSE), en France 7 millions de logements ne répondent pas aux normes électriques conseillées. Conséquence : elles représentent un risque pour les occupants. Ce danger peut prendre plusieurs visages : court-circuit, électrocution (entraînant brûlure, voire arrêt cardiaque), incendie, perte d’énergie dans le logement…

Une installation électrique de qualité est fidèle aux normes électriques (NF C 14-100 et NF C 15-100) et aux réglementations du pays. Il est donc plus que recommandé de confier ces travaux à un professionnel qui connaît parfaitement son métier, les méthodes et toutes les consignes de sécurité inhérentes à son activité.

Notez en plus de cela que, pour un diagnostic électrique en vue d’une vente ou d’une mise en location, seul un professionnel agrémenté pourra remplir le document après vérification de l’installation.

Enfin en cas de rénovation électrique dans le cadre de travaux de performance énergétique, l’intervention d’un professionnel dit “RGE” est indispensable.

Les étapes pour une installation réussie

Faire des travaux de mise aux normes électriques dans un logement implique de réaliser un certain nombre d’actions (toutes ces étapes ne sont pas obligatoires, tout dépend de la nature des travaux : faites-vous aider par un professionnel au besoin). Vous pourrez alors :

  • Lister les besoins précis.
  • Faire un plan électrique détaillé du futur réseau, précisant les emplacements des nouveaux appareillages.
  • Couper l’alimentation généraleet vérifier la mise hors tension avant toute intervention concrète sur le réseau.
  • Démonter les appareillages existants sur les murs.
  • Marquer les nouveaux emplacements.
  • Faire des saignées pour relier les appareillages.
  • Disposer des boîtes d’encastrement, les différents appareillages (sans oublier de les fixer solidement au mur) et les gaines électriques contenant les fils électriques dans les saignées.
  • Reboucher les saignées avec du plâtre et laisser sécher.
  • Réaliser le câblage.
  • Remplacer intégralement ou modifier le tableau de répartition électrique : remplacer les dispositifs électriques (disjoncteurs différentiels, interrupteurs différentiels), faire les branchements de connexion (neutre, phase et terre).
  • Raccorder le tableau au compteur électrique et à la terre si cela n’est pas déjà fait.
  • Rallumer l’alimentation générale et tester chaque dispositif et chaque appareillage.

Réussir sa rénovation électrique

Des gestes de sécurité élémentaires

Quoi qu’il arrive, lors de la réalisation de travaux électriques, il y a des gestes élémentaires à effectuer :

  • Toujours couper le courant au disjoncteur général
  • Ne jamais déplomber le disjoncteur et ne jamais toucher aux fils d’arrivée
  • Pour installer les canalisations électriques, il faut repérer où les installer avant de percer dans un mur ou un plafond
  • Ne jamais manipuler un appareil électrique avec les mains mouillées ou en ayant les pieds dans l’eau.
  • Pour nettoyer ou réparer un appareil électrique, il faut toujours le débrancher.
  • Si votre consommation électrique est anormalement élevée, faites appel à un électricien ou à votre fournisseur d’énergie pour effectuer un contrôle.
  • Enfin, il ne faut pas hésiter à faire intervenir un professionnel pour vérifier et entretenir périodiquement l’installation. Vous éviterez peut-être d’avoir à débourser trop d’argent en réfection globale.

Comment obtenir un financement pour ses travaux de rénovation ?

Les aides financières de l’État sont généralement réservées à l’application de la loi sur la rénovation énergétique des logements (travaux d’isolation thermique, remplacement d’un système de chauffage ou de ventilation…).

Pour en bénéficier, il faut donc que vos travaux de rénovation électrique impliquent la réalisation d’économies d’énergie. Dans ce cas, la pose d’un équipement domotique comprenant une mise aux normes du tableau de répartition peut entrer en ligne de compte pour :

  • Les certificats d’Économies d’Énergie (CEE) : prime versée aux ménages si les travaux électriques sont conformes à la loi.
  • La réduction de la TVA sur la main d’œuvre, les matériaux et les équipements.

En Conclusion

Somme toute, la rénovation électrique est une opération très importante pour la sécurité et la fonctionnalité de votre habitation. Malheureusement, elle n’en demeure pas moins coûteuse.

Il est donc nécessaire de bien se préparer avant de lancer le processus. Il est tout aussi indispensable de faire appel à un professionnel pour l’étude préalable et la réalisation de ses travaux. Car il existe un certain nombre d’étapes et de gestes dont seul le respect scrupuleux peut aboutir à une installation réussie.

Tous nos guides en rénovation :