Comment parfaitement assurer la rénovation de votre cheminée ?

En hiver qui n’aimerait pas passer ses soirées au coin du feu, confortablement installé dans son canapé ? Cette envie vous dévore certainement. Si votre cheminée a été très sollicitée durant l’hiver dernier et qu’elle présente aujourd’hui des défaillances, vous vous demandez probablement entamer quelques travaux de rénovation. Nous vous renseignons dans cet article sur comment vous y prendre, pour obtenir une cheminée comme neuve.

Rénovation cheminée

Pourquoi rénover votre cheminée ?

Plusieurs raisons peuvent nourrir votre envie de rénover votre cheminée. Parmi celles-ci, nous avons :

  • Améliorer votre performance énergétique: un foyer ouvert engendre jusqu’à 85 % de déperditions de chaleur !
  • L’apparence : au fur et à mesure de son utilisation, la cheminée s’use, endommagée par le feu.Un coup de neuf est parfois nécessaire.
  • Le changement de style : avec quelques modifications, vous pouvez rénover votre cheminée en adaptant son look avec vos meubles ou votre décoration.
  • Les dommages : si l’aspect et / ou la structure de votre cheminée montre des défaillances, alors une rénovation s’impose.
  • Le coût : le prix d’une rénovation de cheminée est toujours moins élevé que celui d’un remplacement intégral de la cheminée ou de son conduit.

Qui se charge de la rénovation d’une cheminée ?

Vous pouvez réaliser la rénovation de votre cheminée vous-même. Mais à un certain niveau, les travaux deviennent beaucoup trop complexes et nécessitent l’intervention d’un spécialiste. Pour ce faire, vous devez vous tourner vers différentes entreprises spécialisées dans la rénovation des cheminées et demander à ce qu’un devis soit réalisé en accord avec votre projet. N’hésitez pas à faire des comparaisons avec d’autres entreprises de votre région que vous aurez préalablement repérées. Vous saurez ainsi où se situe la bonne moyenne des prix pour ce qui est de la rénovation des cheminées dans votre région.

Les étapes d’une bonne rénovation de cheminée

Pour vous, nous avons étudié le sujet plus en profondeur. Nous vous proposons de découvrir les différentes étapes d’une rénovation de cheminée réussie.

La réparation d’une cheminée

Avant de commencer les procédures de rénovation de votre cheminée, il est tout à fait indispensable de vous assurer de son bon fonctionnement. Une cheminée abîmée ou qui présente un quelconque problème peut représenter un grave danger pour les résidents de la maison. Il faut donc avant tout, sécuriser votre cheminée pour pouvoir commencer les travaux.

La réparation d’une cheminée peut passer par les étapes suivantes :

  • Ramoner la cheminée en profondeur : cette opération est en théorie obligatoire tous les ans. Elle aide à dégager le conduit de la cheminée qui pourrait éventuellement être bouché par un nid d’oiseau ou un tout autre obstacle, simplement du fait de son utilisation intensive.
  • Vérifier le conduit d’évacuation: une cheminée vétuste peut ne plus être étanche et donc incapable d’évacuer une partie des fumées et des gaz à l’extérieur de la maison, d’où la nécessité de toujours vérifier l’étanchéité et l’évacuation. Lorsque le conduit d’évacuation est bouché ou rencontre un dysfonctionnement, cela augmente le risque d’intoxication au monoxyde de carbone. Il est toujours préférable de laisser ce genre de travail entre les mains d’un expert, afin d’être certain que le rendu sera impeccable. Il en va de votre sécurité.
  • Mesurer le tirage de la cheminée : notons que le tirage de la cheminée assure le bon fonctionnement de cette dernière. En cas de dommage, il est possible de l’améliorer grâce à une isolation des conduits. Un mauvais tirage n’assure plus avec efficacité le chauffage et détériore la cheminée.

Le relooking d’une cheminée

Si dans son fonctionnement votre cheminée ne rencontre pas de problème, nous vous proposons tout simplement de lui offrir un nouveau look. Voici comment procéder :

  • Nettoyer l’intérieur de la cheminée : le nettoyage est un passage obligatoire, parfois il suffit d’un coup de chiffon pour redonner de l’éclat à votre cheminée. Commencez par vider le corps de chauffe à l’aspirateur et par la suite, nettoyez-le au vinaigre blanc. À l’aide d’un papier journal humide, décrassez la vitre et pour finir, frottez les contours de la cheminée au bicarbonate de soude.

En plus, nettoyer la cheminée revient à ramasser les cendres, dépoussiérer le foyer, dépoussiérer l’intérieur de la cheminée avec un chiffon. En cas de rouille, le mieux à faire est de démonter la cheminée, de brosser l’intérieur à l’aide d’une éponge métallique, et d’appliquer une peinture (noire) antirouille.

  • La peinture d’une cheminée : dans certains cas, le nettoyage peut ne pas suffire, vous pourrez alors repeindre le contour de votre cheminée. Il est conseillé d’utiliser la peinture acrylique spéciale façade pour repeindre le manteau et la hotte de la cheminée. Si votre souhait est d’apporter une touche de modernité à votre équipement, alors privilégiez le blanc ou une couleur claire dans l’encadrement de la cheminée.
  • L’habillage de la cheminée :pour rénover plus efficacement, vous pouvez acheter un nouveau manteau de cheminée, ou remplacer son habillage, grâce à des parements muraux par exemple.
  • La décoration de la cheminée : en dernier lieu, vous pouvez réfléchir à la décoration de votre cheminée. Pensant à poser un tableau ou miroir sur la hotte, et pour aller plus loin encore, posez les bibelots décoratifs ou des plantes au-dessus du manteau.

Les contraintes et les normes liées à une rénovation de cheminée

Le bois est probablement le moyen le plus économique pour se chauffer, mais cela demande beaucoup de précautions. Il faut éviter les intoxications au monoxyde de carbone et les accidents domestiques tels que les incendies.

Au vu de cet aspect dangereux du bois, plusieurs normes et législations ont été mises sur pied afin de mettre en garde les utilisateurs. Ces législations concernent pour la plupart les règles de sécurité et les conditions d’entretien pour éviter la pollution de l’air par exemple.

Parlant des normes, les norme NF ou NF DTU mettent l’accent sur les composants de systèmes de conduits de fumée, les tubages et éléments de raccordement métalliques.

Aussi, la loi sur le tubage d’une cheminée est reprise par un DTU (Document Technique Unifiée) nommé le DTU 24,1. Ainsi, pour éviter les incendies, cette norme prévoit que la distance du conduit par rapport aux autres matériaux combustibles doit être au minimum de 8 cm.

Note : étant donné que le bois est un combustible naturel, son utilisation donne la possibilité de bénéficier de certaines aides de l’État, renseignez-vous !

Tous nos guides en rénovation :