Le nombre hallucinant de passoires thermiques en France dévoilé : en faites-vous partie ?

Par L'équipe Optireno

Le nombre hallucinant de passoires thermiques en France dévoilé : en faites-vous partie ?
Partagez cet article sur votre réseau favori !

La performance énergétique d’un logement est un critère de plus en plus sérieux pour évaluer le prix d’une maison, ainsi que la santé de son environnement. En effet, une maison isolée est une maison qui évite les zones de déperdition de chaleur, mais également le développement d’humidité et donc de bactérie. La France compte actuellement un grand nombre de passoires énergétiques, que le gouvernement cherche à faire disparaître. Pouf ! Et si vous étiez concerné ? Avez-vous pensé à réaliser les opérations indispensables pour connaître son fameux DPE (diagnostic de Performance Energétique) ? Comme on est sympa, on vous explique tout ça 😊

Comment savoir si mon logement est une passoire énergétique ?

Savoir si son logement est une passoire énergétique est une opération de plus en plus facile, grâce, notamment, à l’intervention d’un diagnostiqueur qui est parfaitement formé afin de réaliser tout une série d’opérations dans le logement pour déterminer son étiquette énergétique. C’est cette étiquette qui indique précisément quelles sont les performances énergétiques de la maison ou de l’appartement.

Un exemple de DPE. Source : l'ADEME
Un exemple de DPE classé E. Source : ADEME

Concrètement, un logement est très performant quand il se voit attribuer un DPE A, et extrêmement consommateur d’énergie (et donc considéré comme une passoire énergétique) quand il se voit attribuer la lettre G, ou F. Dans ce type de logement, les déperditions de chaleur sont très importantes, et les dépenses en matière d’énergie sont largement supérieures à la normale. Chose qui peut être évitée grâce à une rénovation énergétique de qualité. Il est possible d’augmenter significativement son DPE en ciblant les bons travaux.

Comment rénover énergétiquement son logement ?

C’est bien entendu la question que se posent tous les particuliers : comment rénover son logement facilement en 2023 ? Grâce aux aides du gouvernement, la rénovation est désormais accessible à tous les budgets, dans l’ensemble des communes. Ces aides sont les suivantes (liste non-exhaustive car elle dépend également des collectivités territoriales) :

  • MaPrimeRénov’Eco
  • prêt à Taux Zéro (Eco-PTZ)
  • Prime Coup de Pouce économie d’énergie
  • Prime CEE
  • Chèque énergie
  • Aides locales

La nouvelle plateforme France Rénov’, mise en place afin de faciliter les travaux de rénovation pour les particuliers, regroupe l’ensemble de ces aides, et permet également d’estimer les aides auxquelles vous pouvez prétendre. C’est bien pratique ! 😊 De nombreux travaux peuvent permettre de vivre mieux confortablement dans votre logement, c’est le cas, par exemple, de l’isolation des murs, des combles, du changement de système de chauffage ou encore de l’amélioration de la ventilation. Les conseillers France Rénov’ peuvent réaliser, chez vous et sans frais, des diagnostics gratuits.

Combien de passoires énergétiques en France actuellement ?

Selon les plus récentes études, la France compte près de 4 millions de logements considérés comme des passoires thermiques, c’est-à-dire ayant une mauvaise performance énergétique. Ces logements sont responsables de 20 % des émissions de gaz à effet de serre du pays et entraînent des dépenses excessives pour les ménages.

En France, 7 régions sur 13 affichent un pourcentage de passoires supérieur aux logements économes, notamment dans le nord et dans l’Est. Cela s’explique également par un besoin énergétique plus important en raison du climat. Pour autant, les autres régions ne sont pas en reste puisque le nombre de passoires est contrebalancé par le développement des programmes immobiliers neufs, qui sont en accord avec la RT2012 et qui, automatiquement, bénéficient de DPE supérieurs.

Nombre de passoires énergétiques en France, par régions. Source : heero.fr
Nombre de passoires énergétiques en France, par régions. Source : heero.fr/france/

Pour pallier cela, le gouvernement a annoncé un plan de rénovation énergétique visant à réduire le nombre de passoires thermiques à 3 millions d’ici 2030. Cela rentre en accord avec les objectifs de décarbonisation de la France à l’horizon 2050. Accélérer la rénovation énergétique, c’est donc, comme vous l’avez bien compris, une priorité absolue pour réduire la pollution liée au secteur de l’Habitat et pour permettre aux résidents de vivre plus confortablement tout en consommant beaucoup moins d’énergie. Un vrai défi pour l’avenir !

L'équipe Optireno