Vivez-vous dans une maison humide sans le savoir ? Voici les 7 signes qui ne trompent pas

Par L'équipe Optireno

Vivez-vous dans une maison humide sans le savoir ? Voici les 7 signes qui ne trompent pas
Partagez cet article sur votre réseau favori !

L’humidité est un problème courant et peut causer de nombreux problèmes dans une maison, allant de la dégradation des matériaux à l’apparition de moisissures. Pour éviter ces désagréments, il est essentiel de bien identifier les signes d’humidité dans votre demeure. Voyons ici les 7 signes qui ne trompent pas sur la présence d’humidité dans la maison !

Les indices visuels et olfactifs

1. La condensation sur les vitres

L’un des premiers signes que votre maison est humide est la présence de condensation sur les vitres. Cela indique que l’air intérieur de votre domicile contient une grande quantité d’humidité, qui finit par se condenser sur des surfaces froides comme celles des fenêtres. Dans la plupart, c’est que la ventilation dans la maison n’est pas suffisante.

2. L’apparition de moisissures et de taches d’humidité

Si vous remarquez la présence de traces noires et de mauvaises odeurs dans certaines pièces de votre maison, cela signifie qu’il y a probablement un problème d’humidité. Les moisissures se développent en effet dans les environnements humides, causant ainsi des dégradations sur les murs et plafonds et pouvant également impacter la santé des occupants du logement.

3. Le gonflement et le décollement des revêtements

Un autre indice fréquent d’humidité dans une maison est le gonflement et/ou décollement des revêtements de sols et murs, tels que la peinture, le papier peint ou encore les plinthes. L’eau qui s’infiltre dans ces matériaux provoque en effet leur détérioration progressive.

Les signes d’humidité peu évidents à repérer

4. L’humidité touchant les vêtements et les tissus

Dans certaines situations, l’humidité peut également être ressentie au niveau des vêtements et autres objets en tissu dans la maison. Si vous constatez que vos habits sont souvent humides sans raison apparente, ou que certains tissus commencent à sentir le renfermé, cela peut indiquer un problème d’humidité dans votre logement.

5. Les infiltrations d’eau ou fuites masquées

Certaines fuites d’eau peuvent être cachées derrière des meubles ou passer inaperçues si elles se trouvent en hauteur. Il est donc important de vérifier régulièrement vos canalisations et systèmes d’évacuation, ainsi que l’état général du toit et des gouttières.

6. Mesurer l’hygrométrie avec un hygromètre

Pour déterminer avec précision si votre habitation connaît des problèmes d’humidité, il est possible de mesurer son taux d’humidité intérieure, appelé hygrométrie. Cette mesure s’effectue à l’aide d’un hygromètre, qui vous donnera un pourcentage précis d’humidité relative dans votre domicile. Idéalement, le taux d’humidité de votre maison devrait se situer entre 40 et 60%.

Les différents types d’hygromètres

Il existe plusieurs types d’hygromètres sur le marché, chacun ayant ses avantages et inconvénients :

  • L’hygromètre mécanique : souvent peu coûteux, cet instrument fonctionne généralement grâce à des cheveux, dont la longueur varie en fonction du taux d’humidité. L’inconvénient est que ce type d’appareil peut demander un étalonnage régulier pour éviter les erreurs de mesure.
  • L’hygromètre électronique : plus moderne, cet appareil permet une lecture digitale de l’humidité. Souvent plus précis, il a cependant tendance à être plus cher que son homologue mécanique.
  • Le thermo-hygromètre : combinant mesure de l’humidité et de la température, cet instrument est particulièrement pratique pour analyser facilement les conditions ambiantes de votre maison.

7. Mesurer l’humidité des murs de votre habitation

En plus de l’hygrométrie ambiante, il peut également être intéressant de mesurer l’humidité contenue dans les matériaux de construction de votre maison, comme les murs ou le sol. Pour cela, vous pouvez utiliser un humidimètre, qui fonctionne généralement grâce à des capteurs.

Ces appareils se présentent sous deux formes principales :

  • L’humidimètre à contact : la mesure s’effectue en appuyant l’appareil contre le mur, les capteurs permettant alors de détecter la présence d’eau dans les matériaux. Cependant, cette méthode peut manquer de précision si l’humidité est profondément encastrée dans les parois.
  • L’humidimètre sans contact : fonctionnant avec des ondes électromagnétiques, cet appareil permet de mesurer l’humidité sans toucher aux matériaux, offrant ainsi une analyse plus globale du problème.

Si vous identifiez un taux d’humidité élevé dans votre maison ou ses matériaux, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour analyser la situation et trouver la meilleure solution pour résoudre ce problème.

L'équipe Optireno