Quels sont les avantages du chauffage au bois ?

chauffage au bois

Le chauffage au bois devient de plus en plus prôné de nos jours par les Français. C’est une source de chaleur par excellence qui vient chauffer son foyer durant l’hiver, une alternative idéale à votre mode de chauffage actuel si vous entreprenez des travaux de rénovation. Justement en cette période, son prix peut être revu à la hausse voire devenir inaccessible pour certains usagers. Mais combien coûte réellement un chauffage au bois ? Quels sont les avantages du chauffage au bois ? On vous dit tout en quelques lignes.

Le chauffage en bois, à la fois écologique et esthétique

On apprécie particulièrement l’utilisation du bois de chauffe durant la période hivernale. Tous les foyers français utilisent cette énergie afin de chauffer la maison et trouver un réconfort tout près de leur cheminée. Mais imaginez un bois qui encrasse et qui dégage de la fumée dans la maison, c’est tout de même un risque pour les résidents. Heureusement que de nos jours, la technologie n’arrête pas d’évoluer et d’améliorer les concepts en matière de chauffage de bois. Mais il est beaucoup plus difficile de donner une bonne précision du Prix chauffage au bois. Il varie d’un concept à un autre et c’est pour cette raison qu’une comparaison de tarif est toujours de mise. De cette façon, on saura quel est le chauffage de bois le moins cher et quels seront les bons critères à considérer dans l’achat. Néanmoins, on ne peut ignorer les différents avantages qu’il nous procure. Déjà, les bois de chauffage utilisés sont très écologiques et économique et respectent ainsi les normes environnementales. Ils se déclinent en plusieurs essences et jouissent d’autant plus d’un taux d’humidité réduit. Ensuite, on évoque aussi le côté esthétique du système de chauffage qui apporte une touche traditionnelle à notre foyer ainsi qu’un grand confort tant thermique que visuel. On peut soit utiliser une cheminée ouverte ou fermée, un insert et un poêle à bois. Chaque concept présente ses avantages et ses limites et l’installation peut aussi influencer grandement le prix. C’est pourquoi, on ne peut obtenir la même valeur avec ses différentes variantes. Cependant, leurs performances calorifiques sont toutes impressionnantes.

Prix moyen du bois de chauffage

Si on tient uniquement compte de l’énergie et donc du bois de chauffe, le tarif peut varier d’une essence à une autre. Pour rappel, plus un bois est dur, plus il est sec. Ce qui veut dire qu’il dégage plus de chaleur et brûlera bien assez longtemps. Si son prix est vraiment cher, c’est qu’il a réellement le mérite d’avoir sa place dans votre foyer. Mais on considère le coût 4 fois moins cher que l’énergie électrique et plus avantageux qu’avec un gaz propane. Le bois déchiqueté connaît alors un avantage économique et réduira d’autant plus votre facture durant tout l’hiver. Les plaquettes forestières sont des combustibles assez attractifs côté prix mais cela dépend de l’usage qu’on en fera. Pour les plaquettes forestières dédiées aux chaudières, il tourne autour de 0,037 € par kWh. Pour les buches utilisées en cheminée, le Prix chauffage au bois est de 043 € kWh. On peut aussi citer les granulés ainsi que les pellets qui se composent de poudre de bois et de déchets de bois compactés. Leur pouvoir calorifique séduit davantage de consommateurs, ce qui explique leur prix très élevé soit entre 0,071 € du kWh et 0,075 € / kWh.

Le prix pour un poêle à bois

Le chauffage de bois par poêle est aussi plus onéreux car il allie performance calorifique et esthétique. Son installation ne présente aucune complexité et on peut l’utiliser aussi bien en chauffage principal que d’appoint. De plus, on l’apprécie pour ses différentes formes qui permettent de s’intégrer facilement dans le décor de votre intérieur. Mais le Prix chauffage au bois n’est pas le même pour le modèle à granulés classique et moderne. Pour un modèle ancien, il est compris entre 3 000 € et 5 000 €. Pour la masse à bûche, le prix peut remonter jusqu’ à 16.000€. Concernant le prix d’installation, en plus du prix d’achat, vous devez payer en moyenne 4 332 € TTC*. Et s’il s’agit d’un remplacement, il sera de 4 467 € TTC*. On doit alors constituer un budget énorme pour avoir du chauffage en bois par poêle à la maison. Néanmoins, on parle d’un bon investissement car on profitera de son chauffage pour très longtemps.

Mais combien pour une cheminée et un insert ?

Avec ces deux principes, le prix peut être abordable. Pour une cheminée par exemple, on peut adopter un foyer ouvert pour apporter un joli cachet à son salon mais cela consommera plus d’énergie et brûlera rapidement le bois. On peut alors adopter un insert afin de fermer le foyer et garder la braise plus longtemps. On obtient ainsi un rendement amélioré. Pour un foyer fermé, le prix est compris entre 1 000 € et 5 000 €. Quant à l’installation, on doit compter 4 472 € TTC*.

Il revient alors à chacun de choisir le type de chauffage au bois qui correspond à ses besoins. Mais que l’on opte pour l’un ou pour les autres, cela revient à un prix toujours inaccessible. Mais le gouvernement ne reste pas les bras croisés face à ce dilemme. Il propose en effet des subventions et diverses solutions afin que chaque usager puisse profiter d’un bon système de chauffage chez eux sans que cela impacte largement leur revenu.

cheminée bois

Le prix d’une chaudière au bois

Les chaudières ont longtemps dominé le marché du chauffage. Il est rattaché à un chauffage central ainsi qu’à un ballon d’eau chaude. Ce qui signifie que son prix peut varier selon son système d’alimentation. Pour une chaudière à bûche à tirage naturel, il est entre 1 500 € et 4 500 €. Pour une chaudière automatique granulée, on peut l’avoir entre 7000 et 15000 €. Mais le plus coûteux c’est surtout la chaudière automatique à plaquettes avec un coût de 15.000 à 22.000 €. Concernant son installation, le prix est en moyenne de 7.750 €. Mais si vous voulez obtenir le moins cher, il est préférable de miser sur un modèle non automatique soit entre 500 €.et 3000 €. Cependant, tenez bien en compte de la différence de rendement calorifique entre les deux systèmes.